V.I.V.R.E

Ma nouvelle collection de patrons sera disponible samedi 9 octobre. V.I.V.R.E incarne l’état d’esprit qui m’anime depuis plusieurs mois et transcende chacun des quatre nouveaux modèles.

Une furieuse envie de croquer la vie, de renouer avec le monde, de profiter, d’avancer. Depuis toujours, la mode reflète et influe directement sur mon mental. J’ai conçu quatre modèles véritablement adaptés au quotidien, toujours sans aucun compromis sur l’élégance, la modernité, ou le confort.

J’espère sincèrement que les patrons Oriane, Giulia, George et Janie vous permettront de vous sentir…

V.ivante

I.rresistible

V.alorisée

R.affinée

E.tincelante

Très belle saison automne-hiver,

Estelle,
Fondatrice de Apolline Patterns

GIULIA (blouse ou robe)

Giulia, le patron de blouse ou robe

Giulia a été conçue comme la robe qui vous habille d’un rien, qui est aussi facile à porter, assortir qu’à enfiler… ! Mon défi ? Rendre seyant un modèle de robe à jupe froncée, que nous sommes si nombreuses à aimer pour le confort de mouvement qu’elle nous apporte. 

J’ai pour cela construit un buste ajusté, et concentré les fronces à des endroits stratégiques qui permettent d’éviter l’effet “parachute” de ce type de robe. Le décolleté en V – le plus flatteur pour la plupart des morphologies – est mis en valeur par un romantique volant qui court tout le long de l’encolure. D’abord pensée en robe, Giulia dispose aussi d’une déclinaison blouse.

Avec Giulia, je souhaitais aussi créer un modèle que vous pourriez coudre dans des tissus chauds & plus épais qu’à l’accoutumée, comme le velours lisse imprimé que j’ai utilisé pour l’une de mes versions. 

Giulia s’enfile simplement, sans zip, ce qui en fait un patron génial par les débutants en couture, qui ont déjà cousu une blouse basique, par exemple. La gamme de montage propose plusieurs alternatives, à destination des différents niveaux. Une partie du modèle est doublé, ou alors monté avec des coutures anglaises : ainsi, si vous débutez et que vous ne disposez pas de surjeteuse, il vous restera très peu de parties à surfiler avec votre machine à coudre !

Les futures mamans parmi vous seront comblées : Giulia, en robe comme en blouse, est baby-bump friendly !

PS : Giulia est un modèle intemporel que vous pourrez réaliser sans manches une fois la belle saison venue : j’ai porté la mienne tout l’été !

Pourquoi Giulia ? Si je devais définir ce patron de robe, j’utiliserais les mots : vitaminée, romantique, aérienne. Giulia est un nom qui me rappelle mes influences italiennes, fruit de nombreux étés passés avec mes parents, à vadrouiller en camping-car dans toute l’Italie. Giulia est un prénom joyeux, chantant, dynamique. À l’image de cette robe ce patron!

GIULIA (blouse ou robe)
GIULIA (blouse ou robe)
GIULIA (blouse ou robe)
GIULIA (blouse ou robe)
GIULIA (blouse ou robe)
GIULIA (blouse ou robe)
GIULIA (blouse ou robe)
GIULIA (blouse ou robe)
GIULIA (blouse ou robe)
GIULIA (blouse ou robe)
GIULIA (blouse ou robe)
GIULIA (blouse ou robe)
GIULIA (blouse ou robe)
GIULIA (blouse ou robe)

George, le patron de short ou pantalon

George est, une fois n’est pas coutume, un patron deux-en-un qui propose deux styles radicalement différents ! 

Au début, je l’ai d’ailleurs uniquement imaginé comme un short : l’idée est née de l’envie de proposer un short qui rappelle la coupe d’une jupe – sans pour autant faire une jupe-short. Pari réussi, quand on est “pieds joints”, la coupe de George donne cette illusion ! Cet effet est dû à sa coupe insolite : George, en version short, dévoile légèrement le côté des cuisses, pour ensuite plonger vers les milieux-dos et devant… ce qui en fait une pièce raisonnable et sage à porter quelles que soient les circonstances… 😉

La version short de George est résolument structurée, tandis que la version pantalon appelle à plus de fluidité… Et c’est ce que j’aime tant avec ce patron : un modèle, deux styles !

En version pantalon, George est conçu avec une taille haute bien marquée et des jambes, à l’inverse, très évasées. On ne retrouve pas le même effet plongeant que sur la version short : je lui ai préféré une coupe droite et 7/8, qui est absolument géniale dès lors qu’on porte des bottines

Les deux modèles comportent des plis plats sur le devant et des poches sur le côté. La fermeture se fait à l’aide d’un zip sous patte placé au dos. On peut bien sûr envisager de placer le zip sur le côté, mais il faudra alors faire une croix sur l’une des poches… ou les deux !

Parce que George sort en automne-hiver, je vous ai proposé un montage intégralement doublé, qui est absolument DIVIN sur l’envers 😉

Pourquoi George ? Une manière de questionner le masculin qu’on attribue aux shorts ou pantalons. Car à l’image de son prénom, ce patron est tout aussi féminin que l’artiste qui déjeunait au “Caffè Florian” de la Place Saint-Marc à Venise, en compagnie d’Alfred de Musset… D’ailleurs, on s’y verrait bien à Venise nous aussi, non ?

GEORGE (short ou pantalon)
GEORGE (short ou pantalon)
GEORGE (short ou pantalon)
GEORGE (short ou pantalon)
GEORGE (short ou pantalon)
GEORGE (short ou pantalon)
GEORGE (short ou pantalon)
GEORGE (short ou pantalon)
GEORGE (short ou pantalon)
GEORGE (short ou pantalon)
GEORGE (short ou pantalon)
GEORGE (short ou pantalon)
GEORGE (short ou pantalon)
GEORGE (short ou pantalon)
GEORGE (short ou pantalon)
Oriane (la robe)

Oriane, le patron de robe portefeuille revisité

À chaque collection automne-hiver, j’essaie de définir la petite robe idéale, celle qui répond à mes nombreux critères : une robe élégante, tendance et dans l’air du temps, tout en restant indémodable, une robe confortable, chic mais pas trop, à la bonne longueur, avec la bonne ampleur de manches… Une robe qui puisse se coudre dans des tissus assez chauds, ou alors qui supporte qu’on l’associe toute la saison avec un gilet. Une robe qui soit enfin accessible aux différents niveaux de couture.

Cette année, la réflexion autour de cette “robe idéale” a abouti au patron Oriane. Je souhaitais proposer une robe qui ne nécessite pas de zip invisible, et qui ne soit pas pour autant large. Je souhaitais un modèle ajusté et accessible. Je suis partie d’une coupe universelle : la robe portefeuille

Je l’ai totalement repensée pour qu’elle soit résolument MODERNE. C’est vraiment le mot qui a guidé toute la conception de ce patron. Oriane est une robe portefeuille qui ne se croise pas totalement. Cette semi-croisure est ce qui la rend actuelle. Pas d’inquiétude, elle croise assez pour ne pas dévoiler vos gambettes 🙂

J’ai souhaité lui ajouter du mouvement, grâce à son volant froncé situé tout le long de la taille, mais aussi sa jupe, légèrement froncée elle-aussi. Il n’est rien de plus beau que de voir le tissu d’une robe onduler au gré des mouvements. C’est cette image de la femme active, citadine, que j’ai voulu recréer avec Oriane

J’ai choisi des manches légèrement bouffantes, car c’est pour moi le signe du raffinement ultime. Le volume est spécialement pensé pour être porté avec un gilet. Les poignets de manche peuvent être cousus dans le même tissu que la robe, ou alors avec un ruban de dentelle. 

Le modèle est partiellement doublé dans la gamme de montage, ce qui permet de réaliser des finitions presque totalement invisibles. Le tutoriel vidéo vous expliquera, en outre, comment doubler votre robe intégralement, avec des finitions parfaitement invisibles à l’intérieur

ORiane sera un bijou dans votre garde-robe…

Pourquoi Oriane ? Il est parfois des personnages de la littérature française qui nous marquent. C’est le cas de Oriane de Guermantes, personnage clé du Côté de Guermantes de Proust, découvert et dévoré pendant mes années de classe prépa littéraire. Reine du Faubourg Saint-Germain à Paris, Oriane est à la fois terrienne et très parisienne, mondaine, mystérieuse, sophistiquée et étonnante. Vous savez tout…

 

 

Oriane (la robe)
Oriane (la robe)
Oriane (la robe)
Oriane (la robe)
Oriane (la robe)
Oriane (la robe)
Oriane (#hack)
Oriane (#hack)
Oriane (la robe)
Oriane (la robe)
Oriane (la robe)
Oriane (la robe)
Oriane (la robe)
Oriane (la robe)

Janie, le chemisier aux milles facettes

C’est le jour où j’ai arrêté de commercialiser mon body-chemisier Charlie que j’ai compris à quel point vous aviez besoin de cette pièce intemporelle, si facile à porter et associer avec la plupart de nos pantalons, jupes, ou shorts. J’ai repensé intégralement ce patron pour donner vie à un chemisier encore plus complet. De Charlie, “Janie” n’a plus que son “ie”, soit environ 30% de l’esprit du modèle original. 

Janie est toujours un chemisier, qui dispose de jeux de fronces en contrebas de la ligne d’épaule et au niveau du buste-dos. On retrouvera aussi ses manches courtes à revers & ses manches bouffantes 3/4 resserrées par un lien à nouer

Côté coupe, Janie est un chemisier plus ajusté que ne l’était Charlie. Deux nouvelles options de manches longues complètent le patron: une version avec un poignet de manches à nouer, et une version avec un bracelet de manche à froufrou

Janie est un patron de chemisier cinq-en-un, qui pourra vous accompagner au fil des quatre saisons. 

Le livret d’instructions vous expliquera dans le plus grand détail les différentes étapes de la confection d’un chemisier, accompagné comme toujours d’un tutoriel vidéo complet. Si vous n’avez pas encore cousu de chemisier, Janie pourra devenir votre premier ! 


Janie (le chemisier)
Janie (le chemisier)
Janie (le chemisier)
Janie (le chemisier)
Janie (le chemisier)
Janie (le chemisier)
Janie (le chemisier)

La collection automne-hiver 2021

Les patrons seront disponibles au format Pochette & PDF. Giulia, Oriane, George et Janie seront disponibles du 32 au 48. 
Giulia sera disponible dès à présent du 44 au 58 : Oriane arrivera un peu plus tard en 44-58, après la sortie des patrons de blouse/robe Lola et pantalon/short Gabin 
en 44-58, prévus pour très (très très) bientôt !

DEtails:

GIULIA (velours lisse imprimé) : Velours Folk par Nuance Fabrics
GIULIA (framboise) : Viscose Lise Tailor (ancienne collection)
GEORGE (jacquard ocre & noir) : Studio Walkie Talkie 
GEORGE (bordeaux) : laine bi-stretch bordeaux Stragier
GEORGE (gris à carreaux rose) : poly-viscose Ma Petite Mercerie
ORIANE (bordeaux) : tissu synthétique à rayures lurex Pretty Mercerie
ORIANE (bleue marine imprimée) : viscose Ikatee
ORIANE (vert kaki) : voile lurex Atelier 27
ORIANE (mauve) : maille Pretty Mercerie
JANIE (écru) : coton Cousette
JANIE (liberty) : batiste de coton liberty Stragier

Photos : Apolline Patterns

INSCRIVEZ-VOUS !

Recevez la newsletter du blog !
Le blog a été repensé pour vous apporter toujours plus d'inspirations et de conseils couture. Restez informé.
Le blog a été repensé pour vous apporter toujours plus d'inspirations et de conseils couture. Restez informé.