Lexique

Bâtir : un point de bâti est un point plus lâche qu’un point droit à la machine. On l’effectue souvent à la main, pour s’assurer du bon positionnement de son tissu avant de piquer.

Cranter : à l’aide de petits ciseaux, vous réalisez de petits entailles tout le long d’une marge de couture. Il est souvent utile de cranter au niveau des encolures ou emmanchures (= couture arrondie) ; ou encore lorsqu’il faut faire des angles bien droit (poignet de manche, col chemisier, martingale…). On peut cranter tous les 2-3 cm.

Dégarnir les angles : lorsqu’un vêtement comporte une couture réalisée en « angle », il est nécessaire de la dégarnir pour obtenir, au moment de retourner l’ouvrage sur l’endroit, un bel angle droit. Il suffit de couper en diagonale la marge de couture, le plus près possible de la couture (attention à ne pas couper directement cette couture)

Droit-fil : matérialisé par des flèches sur le patron, le droit-fil indique le sens dans lequel positionner ses pièces sur son tissu. Le droit-fil est parallèle à la lisière du tissu.

Froncer : pour réaliser de belles fronces, il est nécessaire de piquer, dans la marge de couture, deux fils avec une tension de fil = 0 et une longueur de point supérieure à 3 mm (le mieux étant 4 ou 4,5 mm). Ces deux fils sont espacés de quelques millimètres. Une fois les deux fils de fronces piqués, tirez sur les extrémités : votre tissu va froncer naturellement.

Ganser : poser un biais tout le long d’une marge de couture, afin de le rendre “propre”.

Lisière : c’est la bordure du morceau de tissu qui n’est pas coupée selon le métrage demandé en boutique (qu’on appelle alors “la trame”). Chez certains créateurs de tissus (Atelier Brunette, Atelier 27 France…), la lisière comporte la marque imprimée tout le long. La lisière est parallèle au droit-fil.

Écraser les coutures au fer (ou ouvrir les coutures) : après avoir piqué, vous repassez, sur l’envers, cette couture en “ouvrant” les marges de couture de chaque côté. Cela permet d’aplatir la couture correctement.

Piquer : coudre au point droit à la machine, à 1 cm du bord du tissu pour les patrons Apolline Patterns (sauf mention contraire dans le livret d’instruction)

Rentrés ou marges de couture : il s’agit de la partie de tissu entre le bord du tissu et la piqure (1 cm).

Surfiler : vous cousez, au niveau des marges de couture, au point zig-zag. Cela permet d’éviter que le tissu ne s’effiloche avec le temps.

Surjeter : c’est la même action que pour le surfilage, mais avec une surjeteuse (une machine spécifique qui permet de surjeter) !

Surpiquer : la surpiqure est une piqure de renfort ou décorative. Sur les jeans, ce sont les piqures de couleur souvent dorées, qui contraste avec le tissu.

Thermocollant : c’est une toile qui permet de renforcer un tissu trop fluide pour des ouvrages nécessitant de la tenue (un col, un feston, une ceinture par exemple). On dit qu’on “thermocolle” ou “entoile” un tissu. Comme son nom l’indique, le thermocollant se colle au tissu sous l’action de la chaleur (avec ou sans vapeur selon le modèle) du fer.

Il existe des entoilages non-thermocollant qui se cousent (notamment quand le tissu n’est pas réceptif au thermocollant (certains velours, par exemple).