Apolline Patterns & Atelier 27 France : une capsule Mariage !

Vous n’en revenez pas ? Ne vous inquiétez pas, j’ai mis TROIS MOIS à me faire à l’idée qu’avec Atelier 27 France, nous nous étions lancées dans une aventure un peu folle… celle de créer une capsule TISSUS et PATRONS spéciale Mariage !

Et vous savez comment ? Figurez-vous que si je me marie en septembre, Athénaïs, la business woman derrière Atelier 27 France, aussi ! Il n’en fallait pas plus pour nous réunir et nous motiver autour de ce si beau projet ! Maintenant que les premières images sont dévoilées (la suite arrive mercredi!), quel PLAISIR de revenir sur les coulisses de cette collaboration de DINGUE !

Genèse du projet et choix des tissus

Cette collab a commencé par un mail : Athénaïs m’informait qu’elle allait se marier, et lançait une idée un peu folle… celle d’une capsule patrons et tissus avec nos deux marques ! J’ai immédiatement été motivée par ce projet incroyable ! Nous avions déjà évoqué l’idée de faire une collaboration autour des tissus, mais en y associant les patrons : on passait un cran au-dessus !

Pour nous mettre d’accord sur les tissus, nous avons tout d’abord échangé sur les matières que nous affectionnions. Mes essayages de robes de mariée, quelques semaines auparavant, en septembre 2019, m’avaient beaucoup aidée à apprécier les matières, leur poids, leur tombés. Mes choix étaient assez simples : crêpe de soie, broderie ou dentelle fine, et satin de soie rigide. À la suite de ces premiers échanges, Athénaïs a commencé à sourcer nos tissus lors du salon parisien Première Vision. Quelques semaines plus tard, elle m’envoyait un moodboard avec les tissus pré-sélectionnés. Notre collab’ devenait concrète !

Sur ce moodboard, trois tissus ont immédiatement retenu mon attention. La broderie sur tulle, pour laquelle j’ai eu une vision de patron quasi-instantanée (mon patron de top Esmée, en version cropped & sans col). Ensuite, nous avons longuement hésité entre le crêpe de soie et le satin de soie souple. J’aimais la fluidité et le côté assez mat du crêpe, le satin était plus brillant, même s’il avait un côté mat sur l’envers. Nous avons finalement tranché sur le crêpe !

Au cours de son sourcing, Athénaïs a fait deux belles trouvailles : un mélange de satin de coton bio & polyester recyclé, qui n’a rien à envier aux satins de soie rigides d’une marque comme Jesus Peiro. Il convenait parfaitement à l’une de mes inspirations patrons 🙂 Puis il y a eu ce ruban de dentelle, assez fine et ajourée. J’avais essayé une dentelle très proche sous forme de boléro, chez Mademoiselle de Guise. De toute beauté !

Après le choix des tissus “Mariage”, une question s’est rapidement imposée : devions-nous également prévoir quelques imprimés printaniers et rafraîchissants ? À présent que les premières images sont dévoilées, vous avez la réponse ! J’ai adoré participer au processus de conception des imprimés 🙂

Athénaïs m’a laissée lui faire une sorte de moodboard d’inspiration d’imprimés, qu’elle a transmis à sa graphiste. Quelques semaines plus tard, elle me renvoyait les premières esquisses. C’était vraiment trop beau. Le plus difficile a été de choisir. Tous avaient leur originalité, leur fraicheur, leurs nuances de couleurs… J’espère sincèrement que ceux-ci vous plairont : j’en parlerai rapidement dans un nouvel article (pour les découvrir, patience, je publie la seconde partie du lookbook mercredi 04 mars !) 🙂

La conception des patrons (ou comment essayer de NE pas patronner sa robe de mariée)

Dès la réception du moodboard des tissus, je me suis mise à dessiner des modèles. Nous étions en septembre 2019, je venais à peine de réserver ma robe de mariée. Pour tout vous avouer, cela a été un véritable DÉFI de ne pas patronner une robe trop proche de la mienne. Pour contourner cela, je me suis focalisée sur des modèles que j’avais énormément aimé sur les lookbooks d’inspiration de robes de mariée des créatrices parisiennes ou espagnoles.

Une idée a vraiment guidé toute cette phase de conception : je souhaitais vous offrir la possibilité de personnaliser votre robe à travers plusieurs déclinaisons de patrons (buste-devant, buste-dos, type de jupes, manches), qui se combinent tous les uns avec les autres. Je savais que cela était primordial si vous souhaitiez un jour coudre votre robe de mariée !

Aujourd’hui, je dévoile donc 4 types de bustes-devant, 4 buste-dos, 2 types de manches et 2 formes de jupes avec chacune deux à trois longueurs différentes. L’idée est de continuer à étoffer cette collection “Mariage” avec le temps !

La couture des prototypes

C’est la phase que je craignais le plus… car si je maitrise la conception du patron, coudre des matières aussi délicates que la soie ou la dentelle, pour un ouvrage aussi exceptionnel qu’une robe de mariée… Oh my, je ne me sentais pas forcément d’attaque 🙂

Car c’est bien la raison pour laquelle je ne couds pas ma robe de mariée moi-même (je vous en parlais ici) ! Alors voilà, j’ai fait de mon mieux pour vous proposer les plus beaux prototypes et les meilleures finitions possibles. Tout en restant accessibles, puisqu’il vous paraitra vite évident qu’il est possible de twister les patrons de la capsule Mariage en robe de témoins, d’invitée à un mariage, ou tout simplement pour l’été 🙂

J’ai réalisé plusieurs toiles pour être certaine de mon montage, avant de passer aux soies et dentelles. J’ai fait un premier prototype en toile à patron (je la prends chez Rascol, vous me demandez souvent mes références), un second en crêpe blanc (pour m’assurer du tombé, j’hésitais encore entre jupe en demi-cercle ou trois-quart de cercle, ce qui a pour incidence d’avoir plus ou moins de “godets” au niveau du tissu)… et le troisième, en tissu définitif !

La partie la plus complexe a été l’ourlet, que j’ai finalement fait “mousseline”, à la machine (je n’avais pas le pied à ourlet roulotté Pfaff) : j’ai dû monter mon mannequin sur ma table basse afin de bien égaliser toutes les longueurs, devant et dos. Le fiancé peut en attester : cette phase était épique ! Je me suis un peu mise dans la peau d’un coiffeur l’espace de quelques heures 😉

***

Voilà un peu la genèse de cette collaboration incroyable : j’ai prévu d’autres billets, pour parler de chacun des aspects, notamment les différents tissus, mais aussi le shooting assez dingue que nous avons réalisé pour l’occasion ! Des articles inspirations arrivent aussi dans les prochaines semaines, où je détaillerai chacun des prototypes cousus pour la Capsule !

À très très vite,
Estelle

La boutique de patrons Apolline Patterns

Gabin, le pantalon Apolline Patterns
Lola, la blouse à festons Apolline Patterns
Charlie, le chemisier Apolline Patterns
Bianca, la jupe à traine
Angèle, le top dos nu Apolline Patterns
Esmée, la blouse Apolline Patterns
Céleste – les tops Apolline Patterns
Jade – Blouse Apolline Patterns
Paloma – Apolline Patterns
Gabin, le pantalon Apolline Patterns
Lola, la blouse à festons Apolline Patterns
Charlie, le chemisier Apolline Patterns
Bianca, la jupe à traine
Angèle, le top dos nu Apolline Patterns
Esmée, la blouse Apolline Patterns
Céleste – les tops Apolline Patterns
Jade – Blouse Apolline Patterns
Paloma – Apolline Patterns

2 Replies on Apolline Patterns & Atelier 27 France : une capsule Mariage !

  • Ladycarice dit :

    Quel article passionnant 😍 J’ai hâte de lire la suite !
    En tout cas, bravo pour cette collaboration, c’est réellement un enchantement à lire, à regarder et à coudre (je pense que je vais très vite craquer) . Tu as vraiment un talent fou! 🥰

    • Estelle dit :

      Hello ! Merci, je suis ravie qu’il t’ait plu 😊 toute l’expérience était si passionnante !
      A bientôt,
      Estelle

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.